Curateur public du Québec

Nouvelles

Le Curateur public du Québec a 69 ans

(21 juillet 2014) Le 21 juillet 1945, la Loi instituant une curatelle publique était mise en vigueur. On chargeait ainsi une personne, le curateur public, de protéger les Québécois devenus inaptes ainsi que leurs biens. Riche de ses 69 ans d’expertise, le Curateur public du Québec est maintenant la référence québécoise en matière de protection des personnes inaptes.

En cette journée particulière, le Curateur public veut souligner l’apport des proches qui veillent sur plus de 17 500 personnes sous tutelle ou curatelle privée. Soulignons aussi le rôle des quelque 650 employés du Curateur public, répartis dans un siège social et 11 bureaux et points de service qui couvrent tout le Québec. Chaque jour, des travailleurs sociaux, du personnel médical, des juristes, des administrateurs, etc. répondent aux besoins des personnes représentées et de leurs représentants légaux. Rappelons en plus qu’il y a au Québec plus de 13 000 personnes qui, en l’absence d’un proche, ont le Curateur public comme tuteur ou curateur.

Que de chemin parcouru, depuis notre création! Merci à tous ceux et celles qui, comme le dit si bien notre slogan, vont À la rencontre de la personne depuis 69 ans.

La protection des renseignements au Curateur public

(14 juillet 2014) En raison de sa mission, le Curateur public du Québec détient une très grande quantité de données et de documents en tout genre sur les personnes qu’il représente, et qui constituent leur dossier. Soucieux de protéger ces informations, le Curateur respecte la Loi sur l'accès aux documents des organismes publics et sur la protection des renseignements personnels Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre., qui établit à la fois le droit au respect de la vie privée et le droit à l'information, ainsi que la Loi sur le curateur public Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Par exemple, le Curateur public s'assure que les renseignements qu’il détient sont utilisés uniquement par le personnel dûment autorisé. Quand il arrive que des informations soient transmises à certains organismes (Directeur général des élections, Régie de l’assurance maladie du Québec, etc.) sans que le consentement des personnes concernées ne soit demandé, c’est que cette communication est nécessaire à l’application d’une loi au Québec, et au bénéfice de la clientèle.

Pour plus d’information, consultez notre section Accès à l’information. Conformément à la loi, elle contient notamment un document appelé Registre des communications de renseignements personnels sans le consentement de la personne concernée, d’entente de collecte et d’utilisation à une autre fin de renseignements personnels (PDF), qui précise les renseignements communiqués, l’organisme receveur, l’usage projeté, la raison de la communication et l’appui légal.

  • Page Twitter du Curateur public du Québec.
  • Page Facebook du Curateur public du Québec.

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d'Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Gouvernement ouvert. Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.